La culture e L'histoire de Zakynthos

Byzantines Museum

Le nouveau Musée byzantin de Zakynthos

Le nouveau musée se situe sur la place Solomos et possède des oeuvres d'art de l'époque byzantine et post-byzantine de premier rang. En septembre 1999, ces oeuvres d'art furent exposées à New York.

Musée Solomos & Kalvos

Le Musée Solomos et Kalvas contient les ossements des poètes nationaux Dionysios Solomos et Andreas Kalvas dans son mausolée.
De plus, au rez-de-chaussée, dans la salle de Solomos, la salle de Romas, la salle Nikolas et la salle Kolyva, on trouve les manuscrits de Dionysios Solomos. De plus, une salle est réservée aux personnes importantes de Zakynthos et à une riche collection de portraits de ces personnes.
Il y a aussi une riche bibliothèque, des meubles de cette époque. Une exposition d'arts populaires et d'archéologie et un grand nombre de photos. Le musée qui se trouve sur la place Saint Markus fut reconstruit en 1957 et est ouvert depuis 1967.

L'histoire de l'île de Zakynthos

Les plus anciennes découvertes d'ossements de la baie de Lagana proviennent des temps préhistoriques.

D'après Homère, l'île tient son nom du fils du roi Dardanos " Zakynthos" qui est considéré comme le premier habitant de l'île (1600 - 1500 avant J.C). Ensuite, arrivèrent les Arkadiens. Ils cultivèrent le sol fertile et fondèrent même des colonies, par exemple Zakantha en Espagne (détruite en 218 avant J.C. par les armées d'Hannibal). Egalement fondée fût la colonie de Kodonis en Crête.

Par la suite, l'île fut conquise par le roi Arkisos de Cephallonia. Puis le fameux Ulysse prit possession de l'île jusqu'à son retour à Itaque. Par l'entremise de Neoptolemos l'île devint indépendante et la démocratie fut instaurée sur l'île.

Au 6ème siècle avant J.C., une monnaie d'argent avec comme symbole un Apollon à trois jambes fut introduite. Au début des guerres de Perse, Zakynthos resta neutre. Cependant, elle s'allia aux Grecs pendant le bataille de Plataës, ce qui eût pour conséquence la retraite des Perses en Asie.

A partir de 455 avant J.C., Zakynthos fut allié à Athène pendant les guerres du Péloponnèse et combattit au côté de Corfu contre les Corinthiens. Les habitants de Sparte gagnèrent la guerre et forcèrent Zakynthos à instaurer une oligarchie. La résistance des habitants mena cependant à la reconquête de la démocratie.

Les Macédoniens occupèrent l'île pendant les guerres de Macédoine. Ensuite, occupation romaine et présence d'un gouverneur romain. Puis l'île obtint le droit d'avoir ses propres lois et son propre parlement et sa propre monnaie. Cette époque fut pour Zakynthos un grand essor culturel.

En 34 après J.C., Marie Magdalena et Maria Klopa introduisirent le Christianisme. Ce fut au cours de leur périple vers Rome. Chaque année, un jubilé a lieu en leur honneur au lieu "Maries".

Pendant la période byzantine, sous le règne de Constantin le Grand, l'île fut assujettie à la province Illyrie et subit de nombreuses destruction par les pirates et plus tard par les croisées.

A partir de 1084, l'île fut occupée par les Vénitiens. Puis de la fin du 12ème siècle jusqu' en 1357, occupation par les Français. La dynastie de Toki améliora beaucoup la gestion et l'économie jusqu'en 1480. Puis les habitants furent chassés sur la partie continentale par les Turcs.

Les Vénitiens reconquirent l'île et rappelèrent les habitants. Reconstruction de la ville dans une architecture grandiose. La ville prit comme deuxième nom "La Florence grecque". On trouve les noms des nobles vénitiens dans le livre d'or (Libro d'auro) de Zakynthos. Ce fut l'époque d'un essor de l'île et d'une nouvelle organisation sociale. Division en couches sociales en : "Nobili", "Civili", "Popolari". Les "Popolari" se révoltèrent contre l'exploitation entre 1628 et 1632

Avec la révolution française de 1789, les Zakynthiens reprennent à leur compte les concepts d'égalité et de justice. Le drapeau français est hissé en 1797 sur la citadelle. Toute discrimination fut abolie et l'école devint obligatoire. En octobre 1798, les Turcs assiègent l'île jusqu'à l'accord russo-turc. Et accord eut pour conséquence la fondation du premier état indépendant grec.

La république d'Eptanisa. Ce statut dura 7 ans. Le politicien Antonius Martinengos fonda un mouvement pro-britannique et hissa le drapeau britannique en 1809. Occupation par les Anglais qui proclamèrent Zakynthos capitale de la mer Ionienne. Agrandissement de l'approvisionnement sanitaire et en eau. Agrandissement de port et du réseau routier. (malheureusement ces infrastructures furent dévastées par un tremblement de terre en 1953).

Le reste de la Grèce était à cette époque encore occupé par les Turcs. La société secrète "Filiki Eteria" (société des amis) organisa la révolte à partir de Zakynthos. C'est d'ici que Dionissos Solomos écrivit le poème "Les assiégés libres". Nikolas Mantzaros le mit en musique et il devint l'hymne national.

Après l'indépendance de la Grèce en 1830, le parlementaire Johannis Typaldos Kapeletos tenta de réunir les îles ioniennes avec la Grèce. Cette tentative fut violemment écrasées par les Britanniques. Cependant les Zakynthiens combattirent avec acharnement sous le commandement de Konstantinos Lomvardos. Le 21 mai 1864, le drapeau grec fut enfin hissé par l'armée.

Occupation par les Italiens et les Allemands pendant la 2ème guerre mondiale.

Libération le 12/09/1944.

Le tremblement de terre de 1953 suivit d'un incendie de 7 jours détruisit quasiment toute la ville. Le peu de constructions épargnées donne malheureusement peu d'idées sur la beauté passée de la ville. Au musée des arts de la ville, une reproduction miniature montre comment était la ville avant le séisme.